Cybersécurité

Le marché de la cybersécurité au Maroc est en forte croissance, à l’heure où des secteurs clés de l’économie marocaine tels les services financiers, la santé, ou l’industrie accélèrent leur transformation digitale. Zoom sur les enjeux de ce nouveau marché.

     

Cyber-risques, cyberattaques, cyberespionnage, cyberguerre... autant de termes devenus incontournables dans nos économies mondialisées. Et pour cause : l’intégration des technologies et des infrastructures numériques à quasiment tous les niveaux de la vie économique, ce qui a renforcé la dépendance des organisations aux technologies de l’information et exacerbé ainsi leurs cyber-risques. 

« Tout le monde est concerné par les attaques informatiques, parce qu’elles peuvent causer de réels dommages économiques dans le paysage numérique d’aujourd’hui » alerte Oussama Hamdi, analyste en cybersécurité et pentester chez Novelis. Citons l’exemple de la chaîne de production de l’usine Renault de Tanger, paralysée par le virus malveillant Wannacry, et contrainte à un arrêt d’activité de 24 heures. 

C’est à ce titre qu’aujourd’hui, la détection et la réponse aux cybermenaces est une véritable nécessité économique. « La cybersécurité est devenue incontournable » déclare Hamdi.

  

Cybersécurité Vs cyberattaques, de quoi parle-t-on ?

  

La cybersécurité est la pratique consistant à protéger les programmes, les réseaux et les systèmes contre les attaques numériques (dites cyberattaques). Ces attaques visent généralement à accéder, modifier, endommager ou détruire des données sensibles et à interrompre les processus commerciaux. Elles peuvent entraîner une perte irréversible de capital et de données critiques, comme elles peuvent nuire à la réputation d’une entreprise ou d'un individu. En outre, ces menaces sont de plus en plus sophistiquées, dans un monde où les technologies perturbatrices ne cessent d’émerger, où le machine learning ne cesse de se développer, et où les solutions de cloud ne cessent de proliférer. En nombre, et selon les statistiques de l’Administration de la Défense nationale, ce sont pas moins de 577 cyberattaques qui ont visé le Maroc en 2021.

C’est pour contrer les cyberattaques et cybercrimes que sont adoptées les solutions de cybersécurité. Elles se déclinent en solutions pour systèmes individuels, et solutions pour écosystème de réseau connecté. Elles sont notamment utilisées pour protéger des plateformes de commerce électronique, ou pour se conformer aux réglementations strictes du Maroc en matière de cybersécurité et de protection des données numériques.

   

Le marché de la cybersécurité est donc un marché central et vital pour les acteurs économiques connectés, puisque ses systèmes de sécurité, ses innovations, et ses technologies de pointe permettent de contrer la croissance des cyberattaques. 

  

La cybersécurité au Maroc, un secteur clé

  

Les cyberattaques sont loin d’être prises à la légère par le Maroc : le Royaume s’est en effet doté d’une agence dédiée, la Direction générale de la Sécurité des Systèmes d’Information (DGSSI), une NSA à la marocaine qui relève du département de la Défense. Le pays a également renforcé ses investissements en sécurité des infrastructures numériques et favorisé l’implantation de géants mondiaux tels Thales, Orange Cyberdéfense, et Atos, pour servir de locomotives à la mise en place d’un écosystème d'entreprises à forte valeur ajoutée.

D'autre part, le Maroc dispose d'un cadre réglementaire et éducatif solide sur le plan de la cybersécurité : le pays est tout d’abord le premier signataire africain du Protocole additionnel à la Convention de Budapest sur la cybercriminalité ; mieux, le pays dispose d'une plateforme nationale d'information et de sensibilisation sur la culture numérique : E-Himaya. Le site web s'addresse aussi bien aux professionnels de la cybersécurité et des TIC qu'aux utilisateurs réguliers comme les enfants et les jeunes. Il a pour but de sensibiler ses utilisateurs au bon usage des outils numériques et aux moyens de protection contre les éventuels cyber-risques et cyber-menaces pouvant être rencontré. Sur le plan de l’éducation et du développement professionnel, le Royaume a développé un programme de Master spécialisé en Sécurité des Systèmes d'Information, en partenariat avec l'Agence Nationale de Réglementation des Télécommunications (ANRT) et la Direction Générale de la Sécurité des Systèmes d'Information (DGSSI). Pour le niveau baccalauréat, les autorités marocaines ont également développé un programme dénommé ACSRI (Administration et Cybersécurité des Systèmes et Réseaux Informatiques).

Selon l’Indice de cybersécurité 2020 de l’Union Internationale des Télécommunications (UIT), le Maroc est classé au 50e rang sur 197 pays. Ce classement se base sur les cinq critères clés en matière de cybersécurité à savoir les aspects juridiques, le niveau technologique, la gouvernance, le renforcement des capacités et la coopération internationale. 

    

Voilà pourquoi le Maroc a toutes les chances de devenir un leader mondial de la cybersécurité.

  

Pour en savoir plus : 

https://www.lopinion.ma/Cybersecurite-Un-marche-strategique-ou-tout-reste-a-faire_a27565.html

https://en.cybersecuritymag.africa/index.php/etats-des-lieux-cybersecurite-maroc-parfait-exemple-africain